Performance record de LVMH au 1er semestre 

Source: OMX
Performance record de LVMH au 1er semestre 

Paris, le 26 juillet 2021

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, leader mondial des produits de haute qualité, réalise au premier semestre 2021 des ventes de 28,7 milliards d’euros, en hausse de 56 % par rapport à la même période de 2020. La croissance organique des ventes s’établit à 53 % par rapport à 2020 et à 11 % comparée à 2019, reflétant une accélération de la croissance au second trimestre qui s’établit à 14 % après un premier trimestre en hausse de 8 %.
Le semestre marque un retour à une forte dynamique de croissance après une année 2020 fortement perturbée par la pandémie mondiale. L’activité Mode et Maroquinerie, la plus importante du Groupe, avec une croissance organique de 81% par rapport à 2020, et de 38% par rapport à 2019, atteint des niveaux records de ventes. Les Etats-Unis et l’Asie sont en forte hausse depuis le début de l’année tandis que l’Europe connait une reprise progressive.

Le résultat opérationnel courant du premier semestre 2021 s’établit à 7 632 millions d’euros, en croissance de 44 % par rapport au premier semestre 2019 et plus de 4 fois supérieur à celui de 2020. La marge opérationnelle courante ressort à 26,6 %, en hausse de 5,5 points par rapport à 2019. Le résultat opérationnel de l’activité Mode et Maroquinerie s’établit à 5 660 millions d’euros soit plus de 3 fois le chiffre de 2020, et en hausse de 74% par rapport à 2019. Le résultat net part du Groupe s’élève pour sa part à 5 289 millions d’euros, en hausse de 62 % par rapport à 2019 et 10 fois supérieur à 2020. Le cash-flow d’exploitation dépasse 5 milliards d’euros, soit plus de 3 fois celui de 2019.

M. Bernard Arnault, Président-Directeur Général de LVMH, a déclaré : « LVMH réalise un excellent semestre et tire profit du maintien pendant la crise sanitaire d’une politique soutenue d’innovation et d’investissements en dépit de la crise mondiale. La créativité, la haute qualité et la durabilité de nos produits, le sens des responsabilités qui nous animent, ont été des atouts majeurs pour tenir bon face à la pandémie ; ils resteront des engagements forts à long terme pour l’ensemble de nos Maisons, gage de leur désirabilité. Le semestre est marqué par l’intégration de la Maison Tiffany et l’inauguration de La Samaritaine après un programme ambitieux de rénovation. Dans le contexte actuel de sortie de la crise sanitaire et de reprise de l’économie mondiale, j’estime que LVMH est en excellente position pour poursuivre sa croissance et renforcer encore en 2021 son avance sur le marché mondial du luxe. La croissance de LVMH bénéficie aujourd’hui, et bénéficiera encore davantage dans l’avenir, à la France, premier bassin d’emploi, principal pays d’origine de nos produits, auquel nos Maisons sont fières d’apporter leur contribution. »

Le premier semestre 2021 a été marqué par :

  • Un excellent début d’année, en particulier pour les plus grandes marques, dans un environnement marqué par le début de sortie de la crise sanitaire et encore par l’absence de reprise des voyages internationaux,
  • Une performance remarquable de l’activité Mode et Maroquinerie, en particulier de Louis Vuitton, de Christian Dior, de Fendi, de Loewe et de Celine qui gagnent partout des parts de marché et atteignent des niveaux records de ventes et de rentabilité,
  • Une croissance soutenue des ventes en Asie et aux Etats-Unis et une reprise progressive de l’Europe,
  • Le bon déroulement de l’intégration au sein du Groupe de Tiffany, qui réalise une excellente performance depuis sa reprise en main,
  • Une forte progression des ventes directes au client, tant en boutique qu’à distance,  
  • Des activités de « travel retail » et hôtelières encore pénalisées par la reprise limitée des voyages internationaux,
  • Un cash-flow d’exploitation remarquable.


 

Chiffres clés

En millions d'euros 1er semestre  
2020
1er semestre  
2021
Variation
2021/2020
Variation
2021/2019
Ventes 18 393 28 665 + 56 % + 14 %
Résultat opérationnel courant 1 671 7 632 x 4,6 + 44 %
Résultat net (part du Groupe) 522 5 289 x 10,1 + 62 %
Cash flow disponible d’exploitation (1 721)    5 288 - x 3,1
Dette financière nette 8 230 15 265 x 1,9 x 1,8
Capitaux propres 37 532 42 624 + 14 % + 21 %

Par groupe d’activités, l’évolution des ventes est la suivante :

En millions d’euros 1er semestre 2020 1er semestre 2021 Variation
1er semestre

2021/2020
Publiée             Organique*
Variation
1er semestre 2021/2019
Organique
Vins & Spiritueux 1 985 2 705 + 36 % + 44 % + 12 %
Mode & Maroquinerie 7 989 13 863 + 74 % + 81 % + 38 %
Parfums & Cosmétiques 2 304 3 025 + 31 % + 37 % - 3 %
Montres & Joaillerie 1 319 4 023 x 3,1 + 71 % + 5 %
Distribution sélective 4 844 5 085 + 5 % + 12 % - 25 %
Autres activités et éliminations (48) (36) - - -
Total LVMH 18 393 28 665 + 56 % + 53 % + 11 %

* à structure et taux de change comparables. Pour le Groupe, l’effet périmètre par rapport au premier semestre 2020 est de +10 % lié entièrement à la consolidation pour la première fois dans les comptes de Tiffany & Co et l’effet de change est de - 7 %.

Par groupe d’activités, le résultat opérationnel courant a évolué comme suit :

En millions d'euros 1er semestre  
2020
1er semestre  
2021
Variation
2021/2020
Variation
2021/2019
Vins et Spiritueux 551 924 + 68 % + 20 %
Mode et Maroquinerie 1 769 5 660 x 3,2 + 74 %
Parfums et Cosmétiques (30) 393 - + 1 %
Montres et Joaillerie (17)   794* - x 2,2
Distribution sélective (308) 131 - - 82 %
Autres activités et éliminations (294) (270) - -
Total LVMH 1 671 7 632 x 4,6 + 44 %

 * périmètre non comparable.

Vins et Spiritueux : demande soutenue aux Etats-Unis et fort rebond en Chine

L’activité Vins et Spiritueux enregistre une croissance organique de 44 % de ses ventes au premier semestre 2021 par rapport à la même période de 2020 et de 12 % par rapport à celle de 2019. Le résultat opérationnel courant est en hausse de 20 % par rapport au premier semestre 2019. Les volumes de champagne sont en augmentation de 10 % par rapport au premier semestre 2019, portés par la bonne dynamique observée en Europe et aux Etats-Unis. Le cognac Hennessy voit ses volumes progresser de 6 % par rapport à 2019, limités par les contraintes d’approvisionnements. La Chine, qui est le premier marché à avoir été touché par la pandémie début 2020, connaît un fort rebond sur le semestre. La demande aux Etats-Unis reste soutenue. LVMH a pris une participation de 50 % du capital de la Maison de champagne Armand de Brignac.

Mode et Maroquinerie : performances remarquables de Louis Vuitton, de Christian Dior, de Fendi, de Loewe et de Celine.

Le groupe d’activités Mode et Maroquinerie enregistre une croissance organique de 81 % de ses ventes au premier semestre 2021 par rapport à la même période de 2020. La croissance organique des ventes est de 38 % par rapport au premier semestre 2019. Le résultat opérationnel courant est en hausse de 74 % par rapport au premier semestre 2019 et représente plus de 3 fois celui de 2020. Louis Vuitton, toujours porté par sa créativité et ses produits d’excellence artisanale, accomplit une performance remarquable et maintient sa rentabilité à un niveau exceptionnel. La désirabilité de ses modèles iconiques est telle qu’ils sont, pour la plupart, en liste d’attente. Dans ses boutiques ou à travers ses nombreuses initiatives originales, la Maison continue d’offrir à ses clients une expérience unique. Christian Dior réalise un excellent semestre avec une forte croissance auprès des clientèles locales pour toutes ses catégories de produits. Plusieurs innovations ont été dévoilées durant le semestre. Celine remporte un très grand succès avec le prêt-à-porter et les lignes de maroquinerie créés par Hedi Slimane. Loewe continue de surprendre avec ses concepts digitaux innovants dédiés aux nouvelles collections créées par J.W. Anderson. Fendi a présenté une capsule de prêt-à-porter de Kim Jones, dont les premières collections débutent en juillet. Marc Jacobs réalise une très bonne performance.

Parfums et Cosmétiques : avancées rapides des ventes directes et sélectivité maintenue de la distribution

L’activité Parfums et Cosmétiques enregistre une croissance organique de 37 % de ses ventes au premier semestre 2021 par rapport à la même période de 2020. Les ventes sont en recul de 3 % à périmètre et devises comparables par rapport au premier semestre 2019. Le résultat opérationnel courant est en hausse de 1 % par rapport au premier semestre 2019. En effet, nos grandes marques ont fait le choix de maintenir la sélectivité de leur distribution contrairement à bon nombre de concurrents qui ont multiplié les ventes en promotion ou dans les réseaux parallèles pour soutenir leurs ventes. Nos marques bénéficient de la progression continue des ventes en ligne, permettant de compenser en partie l’effet de l’arrêt des voyages internationaux et de la fermeture de nombreux points de vente. Parfums Christian Dior connaît une forte accélération de son activité auprès des clientèles locales, prolongeant la reprise amorcée fin 2020. Le succès continu en parfum des icônes Sauvage, Miss Dior et J’Adore, le déploiement du rouge à lèvres Rouge Dior et le développement rapide des soins Prestige et Capture contribuent à l’excellente performance de la Maison. Guerlain témoigne d’une dynamique très positive, portée par le soin grâce à la vitalité exceptionnelle d’Abeille Royale et d’Orchidée Impériale. Parfums Givenchy gagne des parts de marché grâce au succès du parfum L’Interdit et au relancement prometteur de la ligne Irresistible. Fresh affirme sa présence dans le soin ultra premium et Maison Francis Kurkdjian continue d’afficher une croissance remarquable.

Montres et Joaillerie : fort rebond dans les boutiques en propre et intégration de Tiffany 

L'activité Montres et Joaillerie enregistre au premier semestre 2021 une croissance organique de 71 % de ses ventes par rapport à la même période de 2020 et de 5 % par rapport à celle de 2019 (hors Tiffany). Le résultat opérationnel courant est en hausse de 122 % par rapport au premier semestre 2019 et de 27 % hors effet de l’intégration de Tiffany.  Le semestre marque l’intégration pour la première fois de la Maison iconique de joaillerie Tiffany, qui bénéficie de l’accent mis, par la nouvelle équipe, sur les produits iconiques. Honorant sa longue tradition d’expression de l’amour et de la diversité, la Maison a lancé avec succès sa première bague de fiançailles pour hommes, la Charles Tiffany Setting. Bvlgari connaît une bonne croissance en joaillerie, en particulier dans son réseau de boutiques en propre. La nouvelle collection de haute joaillerie Magnifica a été dévoilée en juin. Chaumet inaugure sa nouvelle exposition “Joséphine et Napoléon” à son adresse historique récemment restaurée du 12 place Vendôme. En horlogerie, TAG Heuer a signé un partenariat majeur avec Porsche et a lancé à cette occasion le chronographe Carrera Porsche. Montre officielle de l’Euro 2020, Hublot a bénéficié d’une forte visibilité durant le second trimestre.

Distribution sélective : bonne performance de Sephora ; DFS encore pénalisé par une reprise limitée des voyages internationaux

Dans la Distribution sélective, les ventes sont en hausse de 12 % à périmètre et devises comparables par rapport au premier semestre 2020 et en recul de 25 % par rapport au premier semestre 2019. Le résultat opérationnel courant redevient positif mais reste en recul de 82 % par rapport au premier semestre 2019. Sephora réalise une bonne performance dans un environnement commercial qui était pourtant pénalisé par des fermetures de boutiques dans plusieurs pays en Europe. Les ventes en ligne poursuivent leurs avancées partout dans le monde. Un partenariat stratégique a été signé avec Zalando, dont le lancement est prévu en Allemagne d’ici à la fin de l’année. DFS continue d’être pénalisé par l’absence de reprise des voyages internationaux vers la plupart des destinations. A l’issue d’une rénovation ambitieuse, fidèle à l’histoire de ce magasin emblématique et d’une haute exigence environnementale, la réouverture de La Samaritaine le 23 juin a connu un succès historique.

Perspectives 2021

Dans le contexte de sortie de la crise sanitaire, le Groupe maintiendra une stratégie centrée sur le renforcement continu de la désirabilité de ses marques, en s’appuyant sur l’exceptionnelle qualité de ses produits et sur l’excellence de sa distribution.
Notre politique exigeante de qualité pour toutes nos réalisations, le dynamisme et la créativité incomparable de nos équipes nous permettront de renforcer encore en 2021 l’avance du Groupe LVMH sur le marché mondial du luxe.

Un acompte sur dividende de 3 Euros sera mis en paiement le jeudi 2 décembre 2021. 

L'information réglementée liée à ce communiqué ainsi que la présentation des résultats semestriels et le rapport semestriel financier sont disponibles sur le site web www.lvmh.fr.

Procédures d’examen limité effectuées, rapport afférant émis à l'issue du Conseil d'administration.

ANNEXE

Les comptes consolidés résumés du premier semestre 2021 sont inclus dans la version PDF du communiqué.

LVMH – Répartition des ventes par groupe d’activités et par trimestre

Ventes 2021 (en millions d’euros)

Année 2021 Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités
et éliminations
Total
Premier trimestre 1 510 6 738 1 550 1 883 2 337 (59) 13 959
Deuxième trimestre 1 195 7 125 1 475 2 140 2 748 23 14 706
Premier semestre 2 705 13 863 3 025 4 023 5 085 (36) 28 665

Ventes 2021 (croissance organique par rapport à la même période de 2020)

Année 2021 Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités
et éliminations
Total
Premier trimestre + 36 % + 52 % + 18 % + 35 % - 5 % - + 30 %
Deuxième trimestre + 55 % x 2,2 + 67 % x 2,2 + 31 % - + 84 %
Premier semestre + 44 % + 81 % + 37 % + 71 % + 12 % - + 53 %

Ventes 2021 (croissance organique par rapport à la même période de 2019)

Année 2021 Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités
et éliminations
Total
Premier trimestre + 17 % + 37 % - 4% + 1 % - 30 % - + 8 %
Deuxième trimestre + 7 % + 40 % - 1 % + 9 % - 19 % - + 14 %
Premier semestre + 12 % + 38 % - 3 % + 5% - 25 % - + 11 %

Ventes 2020 (en millions d’euros)

Année 2020 Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités
et éliminations
Total
Premier trimestre 1 175 4 643 1 382  792 2 626 (22) 10 596
Deuxième trimestre 810 3 346 922 527 2 218 (26) 7 797
Premier semestre 1 985 7 989 2 304 1 319 4 844 (48) 18 393

Ventes 2019 (en millions d’euros)

Année 2019 Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités
et éliminations
Total
Premier trimestre 1 349 5 111 1 687 1 046 3 510 (165) 12 538
Deuxième trimestre 1 137 5 314 1 549 1 089 3 588 (133) 12 544
Premier semestre 2 486 10 425 3 236 2 135 7 098 (298) 25 082

Indicateurs alternatifs de performance 
Pour les besoins de sa communication financière, en complément des agrégats comptables définis par les normes IAS/IFRS, LVMH utilise des indicateurs alternatifs de performance établis conformément à la position de l’AMF DOC-2015-12.
Le tableau ci-dessous recense ces indicateurs et le renvoi à leur définition ainsi qu’à leur rapprochement avec les agrégats définis par les normes IAS/IFRS, dans les documents publiés.

Indicateurs Renvoi aux documents publiés
Cash-flow disponible d’exploitation DEU (comptes consolidés, tableau de variation de la trésorerie consolidée)
Dette financière nette DEU (notes 1.22 et 19 de l’annexe aux comptes consolidés)
Gearing DEU (partie 2, Commentaires sur le bilan consolidé)
Croissance organique DEU (partie 1, Commentaires sur le compte de résultat consolidé)

DEU : Document d’Enregistrement Universel au 31 décembre 2020

 

LVMH

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton est présent dans les Vins & Spiritueux au travers notamment des Maisons Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot Ponsardin, Krug, Ruinart, Mercier, Château d’Yquem, Domaine du Clos des Lambrays, Château Cheval Blanc, Colgin Cellars, Hennessy, Glenmorangie, Ardbeg, Belvedere, Woodinville, Volcán de Mi Tierra, Chandon, Cloudy Bay, Terrazas de los Andes, Cheval des Andes, Cape Mentelle, Newton, Bodega Numanthia, Ao Yun, Château d’Esclans et Château du Galoupet. Le secteur Mode et Maroquinerie inclut les marques Louis Vuitton, Christian Dior Couture, Celine, Loewe, Kenzo, Givenchy Fendi, Emilio Pucci, Marc Jacobs, Berluti, Loro Piana, RIMOWA, Patou. LVMH est présent dans le secteur des Parfums et Cosmétiques avec les marques Parfums Christian Dior, Guerlain, Parfums Givenchy, Kenzo Parfums, Parfums Loewe, Benefit Cosmetics, Make Up For Ever, Acqua di Parma, Fresh, Fenty Beauty by Rihanna et Maison Francis Kurkdjian. Le groupe d’activités Montres & Joaillerie est constitué des marques Bvlgari, Tiffany & Co, TAG Heuer, Chaumet, Dior Montres, Zenith, Fred et Hublot. LVMH est également actif dans la distribution sélective ainsi que d’autres activités au travers de DFS, Sephora, Le Bon Marché, La Samaritaine, Groupe Les Echos, Cova, Le Jardin d’Acclimatation, Royal Van Lent, Belmond et les hôtels Cheval Blanc.

“ Ce communiqué contient des éléments à caractère prévisionnel qui traduisent des appréciations et des projections. Par nature, ces éléments sont soumis à divers et importants facteurs de risque, incertitudes et aléas, en particulier ceux décrits dans le Document d’enregistrement universel établi par la Société et accessible sur son site internet (www.lvmh.fr). Ils ne doivent donc pas être considérés comme une garantie de performance future, les résultats effectifs pouvant différer significativement de ceux présentés ou implicitement inclus dans ces données prévisionnelles. Celles-ci reflètent les perspectives de la Société à la date des présentes, étant précisé que LVMH ne s’engage en aucune manière à réviser ou mettre à jour ces projections.  Ces dernières doivent être utilisées avec prudence et circonspection et la responsabilité de la Société et de ses Dirigeants ne pourra être engagée à cet égard sur quelque fondement que ce soit. Ce communiqué ne constitue pas une invitation à acheter ou à vendre des actions LVMH ou plus généralement à intervenir sur le titre LVMH. ”

CONTACTS LVMH

 Analystes et investisseurs
 Chris Hollis
 LVMH
 + 33 1 44 13 21 22
Média
Jean-Charles Tréhan
LVMH
+ 33 1 44 13 26 20
 

CONTACTS MÉDIA
 
 France
 Aymeric Granet
 Brune Diricq / Charlotte Mariné
 Publicis Consultants
 + 33 1 44 82 47 20
France
Michel Calzaroni / Olivier Labesse /
Hugues Schmitt / Thomas Roborel de Climens
DGM Conseil
+ 33 1 40 70 11 89
 Italie
Michele Calcaterra, Matteo Steinbach
SEC and Partners
+ 39 02 6249991
Royaume-Uni
 Hugh Morrison, Charlotte McMullen
 Montfort Communications
 + 44 7921 881 800
Etats-Unis
Nik Deogun / Blake Sonnenshein
Brunswick Group
+ 1 212 333 3810

 
Chine
Daniel Jeffreys
Deluxewords
+44 772 212 6562
 +86 21 80 36 04 48

 

Pièce jointe