Company Announcements

NEXANS S1 2022: PERFORMANCE FINANCIÈRE RECORD REHAUSSEMENT DE LA GUIDANCE POUR 2022

Source: OMX
NEXANS S1 2022: PERFORMANCE FINANCIÈRE RECORD REHAUSSEMENT DE LA GUIDANCE POUR 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE _

NEXANS : PERFORMANCE FINANCIÈRE RECORD
REHAUSSEMENT DE LA GUIDANCE POUR 2022

  • EBITDA, résultat net et ROCE record, grâce à une solide dynamique et à la plateforme de transformation du Groupe
  • L’efficacité et la pertinence du plan de transformation, allié aux choix stratégiques sont démontrées :
    • Les programmes Amplify & SHIFT contribuent à hauteur de 25 millions d’euros à l’EBITDA
    • Le carnet de commandes ajusté du segment Production d’énergie et Transmission1, d’une qualité remarquable, s’établit à 2,2 milliards d’euros, en hausse de 51 % par rapport à juin 2021
    • L’acquisition de Centelsa, qui s’inscrit dans la stratégie de pure player de l’électrification, est finalisée
    • Nexans a été sélectionné comme Preferred bidder pour l’interconnexion EuroAsia et a remporté des contrats pour les projets éoliens offshore de BorWin6 et Revolution
  • L'usine de Charleston et le navire Nexans Aurora, derniers investissements stratégiques en date, sont pleinement opérationnels
  • Nexans rehausse sa guidance pour l’exercice 2022 :
    • Une fourchette d’EBITDA entre 560 et 590 millions d’euros (précédemment entre 500 et 540 millions d’euros)
    • Une génération de trésorerie (free cash-flow) normalisée entre 200 et 250 millions d’euros (précédemment entre 150 et 200 millions d’euros)
  • Objectifs en matière de neutralité carbone validés par l’initiative SBT2

CHIFFRES CLÉS DU PREMIER SEMESTRE 2022

(en millions d’euros) S1 2021 S1 2022
Chiffre d’affaires métaux courants 3 735 4 342
Chiffre d’affaires standard3 3 112 3 401
Croissance organique +12,0 % +5,1 %
EBITDA 222 308
EBITDA en % du chiffre d’affaires standard 7,1 % 9,1 %
Marge opérationnelle 145 220
Coûts de réorganisation (33) (19)
Autres éléments opérationnels 55 62
Résultat opérationnel 168 263
Résultat financier (34) (14)
Impôts (52) (51)
Résultat net (part du Groupe) 81 199
Dette nette 112 346
Génération de trésorerie (free cash-flow) normalisée4 132 104

Paris La Défense, le 27 juillet 2022 – Nexans publie ce jour ses comptes pour le premier semestre 2022, arrêtés par le Conseil d’Administration réuni sous la Présidence de Jean Mouton, le 26 juillet 2022.

Commentant l’activité du Groupe, Christopher Guérin, Directeur Général, a déclaré : « La troisième révolution énergétique a commencé à travers l’accélération du développement des énergies renouvelables, le renouvellement primordial du réseau électrique ainsi que l’électrification des usages quotidiens. Cette tendance séculaire à la décarbonation et à la digitalisation profitera pleinement à Nexans, en tant que Pure Player de l'électrification.

Plus qu’une simple histoire de croissance, nous entrons dans une nouvelle ère de performance structurelle, générée par notre plateforme de transformation disruptive qui nous permettra d'obtenir en permanence des résultats durables et a contribué à outiller nos unités pour qu'elles puissent résister en cas de récession.

Compte tenu de la progression de +38 % de notre EBITDA, de notre carnet de commandes solide et sain, et de notre transformation structurelle, nous sommes en mesure de relever notre guidance financière pour 2022. »

I.   INFORMATIONS SUR L’ÉVOLUTION DU PLAN STRATÉGIQUE 2022-2024 « WINDS OF CHANGE »

a.   Performance financière record au premier semestre

Au premier semestre 2022, les performances financières de toutes les activités ont atteint des niveaux record :

  • L’EBITDA est en hausse de +38 % par rapport à la même période de 2021. Les activités d’électrification ont contribué à 97 % de la hausse d’EBITDA par rapport à la même période de l’année précédente, avec une répartition comparable entre effets structurels et conjoncturels, et l’acquisition de Centelsa.
  • La marge d’EBITDA a augmenté de +190 points de base par rapport au premier semestre 2021 pour atteindre 9,1 % (contre 7,1 %) grâce à SHIFT et Amplify dans l’activité Usages et aux nouvelles capacités du segment Production d’énergie et Transmission.
  • Le ROCE ressort à 17,4 %5, contre 14,2 % en juin 2021.
  • La génération de trésorerie (free cash-flow) normalisée atteint 104 millions d’euros, grâce à l’EBITDA élevé et malgré une variation négative du fonds de roulement due en partie à la hausse du prix du cuivre.

b.   Mise en œuvre de la stratégie de pure player de l’électrification et libération du plein potentiel

Acquisition de Centelsa
Nexans a finalisé sa première opération de fusion-acquisition en cohérence avec son ambition stratégique de devenir un pure player de l’électrification avec l’acquisition de Centelsa, un fabricant de câbles de premier plan implanté en Colombie, leader dans la production de câbles destinés aux Usages et à la Distribution (réalisée le 1er avril 2022). Centelsa a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 339 millions de dollars et une marge d’EBITDA d’environ 10 % en 2021. Au premier semestre 2022 et depuis la finalisation de l’opération, Centelsa a contribué à hauteur de 62 millions d’euros au chiffre d’affaires standard et de 8 millions d’euros à l’EBITDA du Groupe.

La plateforme de transformation de Nexans
Afin de libérer le plein potentiel de Nexans, de générer des résultats exceptionnels à grande échelle et de devenir l’entreprise la plus rentable du secteur, la plateforme de transformation fonctionne à plein régime pour toutes les unités dans les activités Électrification et Industrie et Solutions.
Cette plateforme de transformation permet à Nexans d’enregistrer des résultats durables et a contribué à équiper les unités pour qu’elles puissent résister en cas de récession.

Amplify
En juin 2022, le Groupe a inauguré AmpaCity, son pôle d'innovation mondial dédié au futur de l'électrification décarbonée, dans le but de relever les prochains défis de l'électrification par l'innovation.
Nexans a également développé des câbles supraconducteurs supportant la puissance de 3 réacteurs nucléaires en un seul câble, qui ont été sélectionnés pour le réseau électrique de la gare de Paris Montparnasse pour la SNCF. 

c.   Agir en tant que leader durable et responsable

Validation des engagements en matière de neutralité carbone par l’initiative SBT
Au cours du semestre, l’initiative SBT a validé les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de Nexans. La feuille de route de développement durable de Nexans comprend l’engagement de réduire les émissions absolues de GES Scope 1 et 2 de 46,2 % d’ici 2030 par rapport à l’année de référence (2019), et de réduire les émissions absolues de GES Scope 3 de 24 % d’ici 2030 par rapport à l’année de référence (2019). Au 30 juin 2022 et au 31 décembre 2021, le niveau d’émissions de GES du Groupe était en conformité avec les objectifs précités, revus par l’initiative SBT.

Succès de la 10e opération d’actionnariat salarié intégrant un financement ESG
Plus de 4 500 collaborateurs de Nexans ont participé au 10e plan d’actionnariat salarié du Groupe, soit la meilleure participation depuis 2010 – supérieure de 10 points à celle de l’édition 2020. Ce plan visant à accroître l’actionnariat salarié au sein du Groupe couvre 25 pays et, sur les 33,6 millions d’euros levés, 10 millions d’euros seront utilisés à destination de projets de réduction des émissions de GES, d’efficacité énergétique et d’économie circulaire. Nexans est le premier émetteur français à proposer ce type d’initiatives, associant ses collaborateurs à l’effort de décarbonation du Groupe.

II.   PERFORMANCE FINANCIÈRE

a.   Performance financière du S1 2022 par Métier

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDÉ PAR MÉTIER

(en millions d’euros)
À cours des métaux standard et
cours de référence du cuivre de 5 000 €/t
S1 20216 S1 2022   Croissance organique S1 2022 vs
S1 2021
Croissance organique T2 2022 vs T2 2021
Production d’énergie et Transmission (Haute Tension et Projets) 346 434   +23,7 % +6,1 %
Distribution (Territoires) 448 547   +14,4 % +13,9 %
Usages (Bâtiment) 787 924   +13,9 % +13,1 %
Industrie et Solutions 697 762   +7,6 % +9,6 %
Télécommunications et Données 160 176   +8,6 % +3,6 %
Autres activités 673 557   -22,9 % -19,5 %
Total Groupe 3 112 3 401   +5,1 % +4,1 %

EBITDA PAR MÉTIER 

(en millions d’euros) S1 20216 S1 2022   S1 2022 vs
S1 2021
  S1 2021
Marge d’EBITDA
S1 2022
Marge d’EBITDA
Production d’énergie et Transmission (Haute Tension et Projets) 52 78   +51,3 %   14,9 % 18,0 %
Distribution (Territoires) 29 49   +68,5 %   6,4 % 8,9 %
Usages (Bâtiment) 59 104   +74,9 %   7,5 % 11,2 %
Industrie et Solutions 68 65   -4,2 %   9,7 % 8,5 %
Télécommunications et Données 18 22   +22,3 %   11,0 % 12,3 %
Autres activités (3) (9)   ns   -0,4 % -1,6 %
Total Groupe 222 308   +38,4 %   7,1 % 9,1 %

ACTIVITÉS D’ÉLECTRIFICATION : CROISSANCE ORGANIQUE DE +16,2 % AU S1 2022

| PRODUCTION D’ÉNERGIE ET TRANSMISSION (HAUTE TENSION ET PROJETS) : marge d’EBITDA de 18,0 % parmi les meilleures au premier semestre 2022 portée par une demande soutenue et une bonne exécution

Le chiffre d’affaires du segment Production d’énergie et Transmission enregistre une croissance organique de 83 millions d’euros au premier semestre 2022, avec un EBITDA de 78 millions d’euros, en hausse de +51,3 % par rapport à la même période de 2021. Cette performance reflète la contribution du site de Charleston, l’unique usine de fabrication de haute tension sous-marine aux États-Unis, et de ses deux navires câbliers Nexans Aurora et Skagerrak. Au cours de la période, des progrès ont été réalisés notamment sur les projets clé en main Seagreen et Crète-Attique.

Le carnet de commandes ajusté7 s’établit à 2,2 milliards d’euros à fin juin 2022 (en hausse de +51 % par rapport à fin juin 2021), avec une visibilité élevée et les usines de Halden et Charleston chargées à 90 % jusqu’à 2024. L’activité d’appels d’offres est restée robuste, tant pour les interconnexions que pour les projets éoliens. Bénéficiant du positionnement de son modèle EPCI clé en main et de son solide savoir-faire technique et d’exécution, Nexans a récemment été choisi comme fournisseur préférentiel pour le projet EuroAsia Interconnector et a également remporté le projet éolien offshore BorWin6, reflétant ainsi le leadership et les actifs de pointe du Groupe.

| DISTRIBUTION (TERRITOIRES) : une croissance saine et rentable, portée par l’urgence du renouvellement des réseaux d’énergie

Le chiffre d’affaires du segment Distribution s’élève à 547 millions d’euros à cours des métaux standard au premier semestre 2022, dont 19 millions d’euros attribuables à Centelsa. L’EBITDA ressort à 49 millions d’euros, en hausse de +68,5 % par rapport au premier semestre 2021, soit une marge de 8,9 %. La croissance du segment s’explique par l’augmentation des investissements dans les réseaux d’énergie en Amérique du Nord et en Europe. Bénéficiant de son adoption par des clients clés, l’offre ULTRACKER a enregistré de bonnes performances. L’accélération de la croissance des ventes observée valide la stratégie de Nexans qui consiste à proposer des solutions au-delà des câbles.

Les tendances semestrielles8 par zone géographique sont les suivantes :

  • L’Europe enregistre une hausse de +11,5 %, grâce aux renouvellements de contrats et à une demande robuste. Les pays nordiques ont bénéficié de conditions météorologiques clémentes tandis que la Grèce a marqué une baisse avant le lancement des contrats renouvelés fin 2021.
  • L’Amérique du Sud est en hausse de +5,0 % au premier semestre 2022 par rapport à la même période de 2021.
  • L’Asie-Pacifique enregistre une hausse de +9,7 % ce semestre. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont bénéficié d’une croissance solide, alimentée par un rattrapage de la demande, tandis que la Chine est restée affectée par des confinements localisés.
  • L’Amérique du Nord enregistre une forte hausse de +76,5 % grâce au dynamisme persistant du marché nord-américain et au solide positionnement de Nexans.
  • Le Moyen-Orient et l’Afrique ont progressé de +1,1 %, reflétant la reprise économique naissante au Liban.

| USAGES (BÂTIMENT) : marges d’EBITDA record au premier semestre 2022, reflétant la mise en œuvre des programmes SHIFT ainsi qu’une demande robuste

Le chiffre d’affaires du segment Usages s’élève à 924 millions d’euros à cours des métaux standard au premier semestre 2022, dont 37 millions d’euros attribuables à Centelsa, grâce à une demande solide dans toutes les régions du monde, principalement en raison d’effets conjoncturels dans certains pays et du déploiement de solutions dans d'autres. L’EBITDA ressort à 104 millions d’euros, avec une marge record de 11,2 %.

Les tendances8 par zone géographique sont les suivantes :

  • L’Europe affiche une croissance de +4,9 % par rapport au premier semestre 2021, alimentée par une demande robuste, le lancement de produits et l’amplification des solutions, ainsi que par un contrôle rigoureux des prix dans toute la région.
  • L’Amérique du Sud enregistre une hausse de +2,5 % au cours du semestre, marquée par des volumes importants et des ajustements de prix adéquats.
  • L’Asie-Pacifique progresse de +4,9 % par rapport au premier semestre 2021, rattrapant ainsi son retard à l’issue d’une baisse au premier trimestre.
  • L’Amérique du Nord enregistre une forte hausse de +56,6 %, suivant la même dynamique que le segment Distribution.
  • Le Moyen-Orient et l’Afrique sont en hausse de +30,9 %, grâce à la poursuite des performances en Afrique de l’Ouest et à une reprise au Liban et en Turquie.

ACTIVITÉS HORS ÉLECTRIFICATION : CROISSANCE ORGANIQUE DE +7,8 % AU S1 2022

| INDUSTRIE ET SOLUTIONS : une croissance soutenue malgré un contexte difficile

Le chiffre d’affaires du segment Industrie et Solutions s’établit à 762 millions d’euros à cours des métaux standard au premier semestre 2022, en croissance organique de +7,6 % par rapport à la même période de l’année précédente, porté par une demande robuste dans les activités Harnais automobiles et Automatisme industriel durant tout le semestre. L’EBITDA accuse une baisse de -4,2 %, atteignant 65 millions d’euros au premier semestre 2022, principalement en raison des confinements répétés en Chine durant la période, contre 68 millions d’euros au cours de la même période de l’année dernière. La marge d’EBITDA ressort à 8,5 %.

L’activité Automatisme industriel est en hausse (+14,0 % par rapport au premier semestre 2021), dopée par la demande en Europe du Sud et en Asie, et par le lancement du programme SHIFT. Le chiffre d’affaires de l’activité Infrastructures et matériels ferroviaires est en repli de -9,9 % par rapport à la même période de 2021, en raison des mesures de confinement prises en Asie. L’activité Aérospatial et Défense reste stable (+0,1 % par rapport à la même période de l’année précédente). Le chiffre d’affaires de l’activité Fermes éoliennes marque une hausse (+12,7 % par rapport au premier semestre 2021).

L’activité Harnais automobiles affiche une forte progression organique de +16,4 % au premier semestre 2022. Le chiffre d’affaires atteint un nouveau record, reflétant l’augmentation des parts de marché, malgré l’impact marginal de la crise ukrainienne, les activités étant redevenues 100 % opérationnelles depuis le 1er avril. Cette performance exceptionnelle a été saluée par les clients. Ses perspectives à long terme ont été renforcées par un important nouveau contrat portant sur des plateformes de câblage de véhicules électriques.

| TÉLÉCOMMUNICATIONS ET DONNÉES : une croissance en valeur continue

Le chiffre d’affaires de l’activité Télécommunications et Données s’élève à 176 millions d’euros à cours des métaux standard au premier semestre 2022, en hausse organique de +8,6 %. L’EBITDA progresse de +22,3 % pour atteindre 22 millions d’euros au premier semestre 2022, traduisant l’attention portée à la rentabilité. En conséquence, la marge d’EBITDA progresse nettement à 12,3 % contre 11,0 % au premier semestre 2021.

Le segment Câbles et systèmes LAN connaît une bonne dynamique en Europe, tandis que des mesures de confinement ont pesé sur l’Asie.

Le segment Infrastructures Télécom enregistre une croissance organique de +6,4 % au premier semestre 2022, l’activité en Europe bénéficiant d’une bonne dynamique commerciale au Royaume-Uni, qui a compensé le début d’année morose du marché français.

Le chiffre d’affaires de l’activité Télécommunications spéciales (sous-marines) a poursuivi sa lancée, en hausse organique de +27,3 % par rapport au premier semestre 2021 grâce à l’exécution de son carnet de commandes de qualité.

AUTRES ACTIVITÉS (PRINCIPALEMENT MÉTALLURGIE) : CROISSANCE ORGANIQUE DE -22,9 % AU S1 2022

| AUTRES ACTIVITÉS

Le segment Autres activités, qui correspond pour l’essentiel aux ventes de fils de cuivre et comprend les coûts de structure centraux ne pouvant être affectés à d’autres segments et notamment l’impact de la norme IFRS 16 pour les actifs non dédiés à des activités, affiche au premier semestre 2022 un chiffre d’affaires de 557 millions d’euros à cours des métaux standard, reflétant la décision du Groupe de réduire les ventes externes de cuivre. L’EBITDA est de -9 millions d’euros au cours de la période.

b.   Analyse des autres agrégats financiers et de la dette nette

(en millions d’euros) S1 2021 S1 2022
Marge opérationnelle 145 220
Effet Stock Outil 75 25
Coûts de réorganisation (33) (19)
Autres produits et charges opérationnels
Dont dépréciations nettes d’actifs
Dont plus-values de cessions d’actifs
(19)
(15)
(1)
38
(13)
54
Quote-part dans les résultats nets des entreprises associées (1) (1)
Résultat opérationnel 168 263
Charges financières nettes (34) (14)
Impôts (52) (51)
Résultat net des activités poursuivies 81 199
Résultat net (part du Groupe) 81 197

La marge opérationnelle ressort à 220 millions d’euros, soit 6,5 % du chiffre d’affaires à cours des métaux standard (contre 4,7 % en 2021).

Le Groupe a clôturé le premier semestre 2022 avec un résultat opérationnel de 263 millions d’euros, contre 168 millions d’euros à la même période de l’année précédente. Les principales variations sont les suivantes :

  • L’effet « Stock Outil » représente un produit de 25 millions d’euros au premier semestre 2022, contre un produit de 75 millions d’euros en 2021, et reflète la hausse des prix moyens du cuivre sur la période avant le repli fin juin.
  • Les coûts de réorganisation ressortent à 19 millions d’euros au premier semestre 2022 contre 33 millions d’euros au premier semestre 2021. En 2022, ce montant comprend principalement les coûts de conversion de l’usine de Charleston aux États-Unis, ainsi que les coûts liés à de nouvelles mesures de transformation mises en œuvre au cours de la période.
  • Les dépréciations nettes d’actifs représentent une charge de 13 millions d’euros au premier semestre 2022, contre une charge de 15 millions d’euros en 2021. Au premier semestre 2022, les pertes de valeur concernent les immobilisations corporelles en Ukraine, et découlent de la mise à jour du taux d’actualisation utilisé, tandis qu’aucun changement n’a été apporté aux flux dans le business plan de Nexans. Au premier semestre 2021, les pertes de valeur de 15 millions d’euros étaient liées aux immobilisations corporelles au Liban.
  • La plus-value de cessions d’actifs, qui s’établit à 54 millions d’euros au premier semestre 2022, résulte essentiellement de la cession des actifs immobiliers à Hanovre en Allemagne, avec un impact net de 55 millions d’euros.
  • Les autres produits et charges opérationnels correspondent à un produit net de 38 millions d’euros, contre une charge nette de 19 millions d’euros au premier semestre 2021. Les principaux éléments sont la dépréciation nette d’actifs et la plus-value de cessions d’actifs précitées.

Les charges financières nettes sont de 14 millions d’euros au premier semestre 2022 contre 34 millions d’euros à la même période de 2021. La hausse est principalement liée à la variation de la dépréciation de certains investissements financiers (positive à 5 millions d’euros au premier semestre 2022, mais négative à 13 millions d’euros à la même période de 2021), ainsi qu’à l’impact positif de 3 millions d’euros résultant de l’hyperinflation en Turquie.

Le résultat net du Groupe ressort à 199 millions d’euros au premier semestre 2022, contre un résultat net de 81 millions d’euros à la même période de 2021. Il correspond à un résultat avant impôts de 250 millions d’euros (contre 133 millions à la même période de 2021). La charge fiscale s’établit à 51 millions d’euros, en ligne avec celle du premier semestre 2021 (52 millions d’euros), une partie du résultat avant impôts de 2022 n’étant pas entièrement imposée dans certains pays ayant des déficits fiscaux reportables.

Le résultat net part du Groupe s’élève à 197 millions d’euros en fin de période, contre 81 millions d’euros en 2021.

La dette nette, en hausse au 30 juin 2022, s’établit à 346 millions d’euros, contre 74 millions d’euros au 31 décembre 2021 du fait des éléments suivants :

  • un cash-flow opérationnel de +271 millions d’euros ;
  • des décaissements pour réorganisation de -33 millions d’euros dont un tiers lié au plan de réorganisation européen annoncé fin janvier 2019 ;
  • des décaissements pour investissements de -126 millions d’euros, correspondant en majeure partie aux investissements stratégiques réalisés dans l’usine de Halden ;
  • des décaissements nets de -259 millions d’euros au titre de fusions et acquisitions, dont principalement -257 millions d’euros pour l’acquisition du groupe Centelsa ;
  • des flux d’investissement de +64 millions d’euros, dont +60 millions d’euros liés la cession des actifs immobiliers à Hanovre ;
  • une variation du besoin en fonds de roulement négative de -69 millions d’euros en raison de l’inversion de l’impact positif du recouvrement des créances clients dans le segment Production d’énergie et Transmission en 2021, des conséquences sur le fonds de roulement de la croissance organique positive, ainsi que de l’effet de la hausse des prix du cuivre durant la période ;
  • des décaissements de -115 millions d’euros liés aux activités de financement, y compris -19 millions d’euros pour le paiement d’intérêts, -42 millions d’euros pour le rachat d’actions Nexans en vue de l’augmentation de capital liée au plan d’actionnariat salarié, et -54 millions d’euros pour le versement de dividendes ;
  • un impact négatif de -7 millions d’euros correspondant aux dettes sur loyers futurs ;
  • un impact positif de +1 million d’euros du fait des effets de change favorables au cours des six derniers mois.

III.   FAITS MARQUANTS POSTÉRIEURS AU 30 JUIN

Le 7 juillet – EuroAsia Interconnector Limited, promoteur du projet européen d’interconnexion entre les réseaux électriques nationaux d’Israël, de Chypre et de la Grèce (Crète), ont annoncé la sélection de Nexans comme preferred bidder pour l’attribution de la fourniture et de la pose de câbles à courant continu haute tension (CCHT) de 500 kV imprégnés de masse, destinés à la liaison Chypre-Grèce (Crète) de 1 000 MW.

Le 7 juillet – Nexans a remporté un contrat clé en main portant sur la fabrication et la pose de câbles sous-marins et terrestres en courant continu (CC), destinés au projet BorWin 6 de TenneT. BorWin6 est le dernier projet CCHT 320 kV de TenneT destiné à raccorder au réseau terrestre le gigawatt restant du cluster BorWin en mer du Nord allemande. Inscrit dans le plan Area development plan, le projet entrera en service en 2027.

Le 8 juillet – Nexans a conclu un accord d’achat d’actions pour la vente de sa participation minoritaire (25 %) dans Impex, une coentreprise russe de distribution de câbles basse et moyenne tension. Impex a généré en 2021 un chiffre d’affaires consolidé d’environ 150 millions d’euros. La transaction devrait être réalisée en 2022.

IV.   PERSPECTIVES POUR 2022

Le Groupe est confiant quant à sa capacité à maintenir et à améliorer encore la dynamique de sa performance. Nexans poursuivra sa stratégie axée sur la croissance en valeur plutôt qu’en volume pur, afin de continuer à tirer profit de sa plateforme de transformation unique, ainsi que de ses investissements sur les marchés en croissance de la Production d’énergie et Transmission. Nexans est encore au début de son évolution vers la premiumisation à travers le développement de systèmes et de solutions porteurs de valeur ajoutée pour ses utilisateurs finaux.

Compte tenu de la solide performance du premier semestre et de la contribution de Centelsa, Nexans relève ses objectifs pour 2022, hors acquisitions et cessions :

  • un EBITDA entre 560 et 590 millions d’euros (contre 500 à 540 millions d’euros précédemment) ;
  • une génération de trésorerie (free cash-flow) normalisée9 entre 200 et 250 millions d’euros contre 150 à 200 millions d’euros précédemment.

~ ~ ~

Un webcast (en anglais) est organisé ce jour à 9 h (heure de Paris). Pour participer :

Accès au webcast :
https://channel.royalcast.com/landingpage/nexans/20220727_1/

Accès à la conférence audio :

  • Standard international : +44 (0) 33 0551 0200
  • France : +33 (0) 1 7037 7166
  • Royaume-Uni : +44 (0) 33 0551 0200
  • États-Unis : +1 212 999 6659

Code de confirmation : Nexans

~ ~ ~

Calendrier financier

26 octobre 2022 :                 Informations financières du troisième trimestre 2022

15 février 2023 :                 Résultats financiers 2022

À propos de Nexans

Depuis plus d’un siècle, Nexans joue un rôle crucial dans l’électrification de la planète et s’engage à électrifier le futur. Employant environ 25 000 personnes dans 42 pays, le Groupe mène la charge vers le nouveau monde de l’électrification : plus sûr, durable, renouvelable, décarboné et accessible à tous. En 2021, Nexans a généré 6,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires standard. Le Groupe est un leader dans la conception et la production de système de câbles et de services à travers cinq grands domaines d’activité : Production d’énergie & Transmission, Distribution, Usages, Industrie & Solutions et Télécommunications & Données. Nexans a été le premier acteur de son secteur à créer une Fondation d'entreprise destinée à soutenir des actions en faveur de l'accès à l'énergie pour les populations défavorisées à travers le monde. Le Groupe s’engage à contribuer à l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2030.

Nexans. Electrify the future

Nexans est coté sur le marché Euronext Paris, compartiment A.
Pour plus d’informations, consultez le site www.nexans.com

Contacts:        

Relations investisseurs
Elodie Robbe-Mouillot
Tel.: +33 (0)1 78 15 03 87
elodie.robbe-mouillot@nexans.com
Communication
Emmanuel Guinot
Tel.: +33 (0) 6 75 02 20 73
emmanuel.guinot@nexans.com

 

Note : les écarts éventuels sont liés aux arrondis.

Les informations de nature prospective contenues dans ce communiqué sont fonction de risques et incertitudes, connus ou inconnus à ce jour, qui peuvent avoir un impact significatif sur les performances futures de la Société.

Le lecteur est invité à consulter le site Internet du Groupe sur lequel sont disponibles le rapport semestriel 2022 et le document d’enregistrement universel 2021 où figurent les facteurs de risque du Groupe.


1 Carnet de commandes ajusté de l’activité Production d’énergie et Transmission, comprenant les contrats sécurisés non mis en vigueur.
2 L’initiative Science Based Targets - Le SBT est un partenariat entre le CDP, le Pacte mondial des Nations unies, le World Resources Institute (WRI) et le World Wide Fund for Nature (WWF).
3 Standard cuivre de 5 000 € la tonne.
4 Génération de trésorerie (free cash-flow) hors investissements stratégiques , cession d’immobilisations corporelles, impact des abandons d’activités significatives et dans l’hypothèse d’un décaissement de l’impôt lié aux projets basé sur le taux de complétude.
5 Marge opérationnelle sur 12 mois rapportée aux capitaux employés de fin de période, hors provisions antitrust, y compris la contribution annuelle de Centelsa.
6 Données « à périmètre constant ».
7 Carnet de commandes ajusté des contrats sécurisés non mis en vigueur.
8 Croissance organique.
9 Génération de trésorerie (free cash-flow) hors investissements stratégiques , cession d’immobilisations corporelles, impact des abandons d’activités significatives et dans l’hypothèse d’un décaissement de l’impôt lié aux projets basé sur le taux de complétude.
10 Données 2021 publiées

 

 

Pièce jointe