Company Announcements

Chiffre d'affaires annuel au 30 juin 2022

Source: OMX
Chiffre d'affaires annuel au 30 juin 2022

Activité : Vilmorin & Cie parvient à dépasser l’objectif de croissance de son chiffre d’affaires annuel consolidé, malgré un contexte général déstabilisé

Actualités :

  • Point sur la situation en Ukraine et en Russie
  • Vilmorin & Cie annonce la signature d’un nouveau partenariat de recherche au Canada autour des protéagineux
  • Anthony CARVALHO, nommé Directeur Financier de Vilmorin & Cie à compter du 14 septembre 2022

Perspectives de fin d’exercice 2021-2022

Clos au 30 juin 2022, le chiffre d’affaires du quatrième trimestre de Vilmorin & Cie, correspondant au revenu des activités ordinaires, s’établit à 428,8 millions d’euros, en hausse de 15,6 % à données courantes par rapport à l’exercice précédent. Retraité à données comparables, il affiche une hausse de 12,5 %.

À l’issue de l’exercice 2021-2022, le chiffre d’affaires annuel consolidé s’élève à 1 587,2 millions d’euros, en hausse de 7,5 % à données courantes et de 6,2 % à données comparables par rapport à 2020-2021. Dans un contexte général pourtant déstabilisé par le conflit russo-ukrainien, Vilmorin & Cie parvient à dépasser l’objectif de croissance de son chiffre d’affaires consolidé tel que révisé à l’issue du troisième trimestre (soit une croissance d’environ 5 % à données comparables).

En millions d'euros 2020-2021 2021-2022 Variation
à données courantes
Variation
à données comparables
Chiffre d’affaires
du quatrième trimestre
371,1 428,8 +15,6 % +12,5%
Semences Potagères 235,3 263,6 +12,0 % +9,6 %
Semences
de Grandes Cultures
124,1 156,2 +25,8 % +21,0 %
Produits de Jardin
et Holdings
11,6 9,0 -22,1 % -22,0 %
Chiffre d’affaires annuel 1 476,6 1 587,2 +7,5 % +6,2 %
Semences Potagères 700,6 718,6 +2,6 % +1,2 %
Semences
de Grandes Cultures
716,1 816,4 +14,0 % +12,6 %
Produits de Jardin
et Holdings
60,0 52,2 -13,0 % -12,8 %

Les informations financières consolidées sont établies en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards), tel qu’adopté dans l’Union européenne au 30 juin 2022.

Activité : Vilmorin & Cie parvient à dépasser l’objectif de croissance de son chiffre d’affaires annuel consolidé, malgré un contexte général déstabilisé

Branche Semences Potagères 

Au cours du quatrième trimestre, la branche Semences Potagères réalise un chiffre d’affaires de 263,6 millions d’euros, en hausse de 12,0 % à données courantes par rapport à l’exercice précédent. Retraité à données comparables, il affiche une hausse de 9,6 %.

Au 30 juin 2022, le chiffre d’affaires annuel de la branche Semences Potagères s’établit à 718,6 millions d’euros, en progression de 2,6 % à données courantes par rapport à l’exercice 2020-2021. Retraité à données comparables, il affiche une croissance de 1,2 %, laquelle est légèrement inférieure au dernier objectif fixé (soit une croissance du chiffre d’affaires proche de 2 % à données comparables).

Malgré un dernier trimestre très satisfaisant, l’exercice 2021-2022 s’achève par un bilan contrasté selon les géographies et les espèces, dans un contexte globalement peu porteur, notamment en Europe. Par ailleurs, tout au long de l’année, les performances sont restées affectées par des effets d’arrêts pilotés d’activités au sein de deux Business Units Potagères – plants potagers au Japon et semences de grandes cultures en Israël – pour un total de 6,3 millions d’euros.

  • Faits marquants par zone géographique

Alors que ses perspectives de croissance étaient porteuses depuis l’émergence de la pandémie, le marché des semences potagères est déstabilisé par le début du conflit russo-ukrainien et ses conséquences inflationnistes, en particulier en Europe.

À ces difficultés s’ajoutent des problèmes récurrents d’accès à l’eau ou de disponibilité de main d’œuvre sur les continents européen et américain, le retour de mesures strictes de confinement en Chine, ou encore des aléas climatiques persistants (sécheresse sur la côte ouest des États-Unis) et intenses (mousson en Inde).

Malgré le ralentissement général observé en Europe, en Chine et, jusqu’au troisième trimestre, au Moyen-Orient, l’activité de Vilmorin & Cie enregistre une forte croissance sur le continent américain, plus particulièrement au Mexique et en Amérique du Sud. La dynamique est également favorable en Asie, qui demeure une zone importante de développement de la Société, notamment en Inde, au Japon, en Corée du Sud et au Vietnam.

  • Faits marquants par espèce

Leader mondial en tomate, Vilmorin & Cie confirme son expertise et son savoir-faire pour proposer des variétés adaptées aux besoins de ses différentes typologies de clients. L’espèce enregistre ainsi une forte croissance sur le continent américain, notamment aux États-Unis, où de nouvelles variétés de tomates destinées à la transformation industrielle sont lancées au cours de l’exercice.

Le poivron et le piment comptent également parmi les espèces stratégiques en progression, principalement en Espagne, au Mexique et en Tunisie. En commercialisant les premières variétés de courgettes résistantes au virus New Delhi, Vilmorin & Cie affiche également de belles performances sur cette espèce.

Si les ventes de semences de carottes progressent en Turquie et en Chine, elles sont cependant en baisse ou reportées sur le continent européen, notamment en France. Le chou-fleur est lui aussi en recul en Asie, tout comme le melon en Europe. Enfin, en raison de mauvaises conditions climatiques, la production de semences d’oignon est pénalisée et limite les capacités d’approvisionnement.

Branche Semences de Grandes Cultures

Au cours du quatrième trimestre, la branche Semences de Grandes Cultures réalise un chiffre d’affaires de 156,2 millions d’euros, en hausse de 25,8 % à données courantes par rapport à l’exercice précédent. Retraité à données comparables, il affiche une hausse de 21,0 %.

Au 30 juin 2022, le chiffre d’affaires annuel de la branche Semences de Grandes Cultures s’établit à 816,4 millions d’euros, en hausse de 14,0 % à données courantes par rapport à l’exercice 2020-2021. À données comparables, cette croissance s’élève à 12,6 %, largement au-delà du dernier objectif annuel fixé (soit une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 7 % et 8 % à données comparables).

Portée essentiellement par les campagnes colza en Europe et maïs en Amérique du Sud, l’activité Semences de Grandes Cultures a résisté de façon notable aux conséquences du conflit russo-ukrainien, montrant une nouvelle fois la faculté de résilience de Vilmorin & Cie dans un environnement complexe et tendu. 

  • Faits marquants en Europe

Au 30 juin 2022, le chiffre d’affaires annuel des Semences de Grandes Cultures en Europe s’établit à 642,4 millions d’euros, en hausse de 9,3 % à données courantes et comparables.

En raison du conflit en cours sur son territoire, l’Ukraine, qui constitue la principale zone de production de tournesol au monde et une importante zone de production de maïs en Europe, est directement affectée par la réduction des surfaces agricoles et la capacité limitée, aussi bien matérielle que financière, des agriculteurs à opérer. Comme attendu, l’activité au quatrième trimestre reste très marginale dans le pays. En Russie, cependant, la campagne tardive, les très bonnes conditions de semis observées exceptionnellement jusqu’en juin et la mobilisation des équipes locales pour acheminer les dernières commandes aux distributeurs – en dépit des difficultés logistiques rencontrées –, permettent à Vilmorin & Cie d’enregistrer une progression de ses ventes.

Ailleurs en Europe, la progression des surfaces de tournesol offre de nouvelles opportunités auxquelles Vilmorin & Cie est en mesure de répondre grâce à une génétique plébiscitée. À cela s’ajoutent de moindres retours en France, où les surfaces sont en hausse sensible et où certains distributeurs préfèrent conserver des stocks dans la perspective de probables augmentations de prix sur l’exercice prochain. Malgré des volumes de vente globalement en baisse en raison de l’impact ukrainien, le bilan de la campagne 2021-2022 est bien plus positif qu’attendu.

En ce qui concerne le maïs, la dynamique évoquée à la fin du troisième trimestre se confirme, avec une progression globale des ventes à la fois en volumes et en prix. À l’échelle du continent, Vilmorin & Cie parvient à battre le record historique du nombre de doses vendues par sa branche Semences de Grandes Cultures.

En céréales à paille, le renouvellement de ses gammes de semences permet à Vilmorin & Cie de retrouver une dynamique au Royaume-Uni et en Allemagne, notamment. L’activité de délégation des variétés au sein du circuit court de distribution, sur lequel la Société choisit de se concentrer dans plusieurs pays, est en hausse de plus de 8 % et contribue à générer plus de 36 millions d’euros de royalties.

Enfin, la campagne colza de l’automne 2021 constitue le plus gros succès de l’exercice : à l’image des années précédentes, l’excellente génétique de son catalogue produits, ainsi que la performance de ses équipes commerciales et supply chain, permet à Vilmorin & Cie de renforcer encore sa position de leader européen sur cette espèce pour la deuxième année consécutive, avec à la fois des volumes de ventes et des prix moyens en forte hausse.

  • Faits marquants en Amérique du Sud et dans les autres zones de développement

Au 30 juin 2022, en Amérique du Sud, le chiffre d’affaires annuel des Semences de Grandes Cultures s’établit à 134,7 millions d’euros, en hausse de 46,0 % à données courantes et 35,5 % à données comparables.

  • Au Brésil, Vilmorin & Cie signe deux campagnes commerciales – safra (culture d’été) et safrinha (culture d’hiver) – d’excellent niveau, aussi bien en maïs qu’en soja. Les ventes sont largement supérieures à celles de l’exercice précédent, tant en volumes qu’en valeur, et permettent à la Société d’accroître ses positions concurrentielles dans le pays.
  • En Argentine, dans un contexte économique et financier complexe, Vilmorin & Cie conclut, notamment, une campagne tournesol record, avec un doublement des volumes vendus par rapport à l’exercice précédent. Les perspectives pour la campagne à venir sont également prometteuses. La Société devient un acteur significatif en tournesol sur le marché argentin, le deuxième marché le plus important après l’Europe.

Sur le continent asiatique, le chiffre d’affaires est en progression, stimulé par les ventes à l’export en Asie du Sud-Est. Même si l’activité en Inde est inférieure à celle de l’exercice précédent, une évolution très favorable du mix produits est constatée et la campagne d’été est d’ores et déjà bien orientée.

Enfin, sur le continent africain, les ventes du second semestre sont en légère croissance : cette belle campagne d’automne révèle une organisation qui se stabilise à la veille du troisième exercice de la joint-venture Limagrain Zaad South Africa. Cependant, elle ne permet pas de rattraper le retard accumulé au début de l’exercice en raison de ruptures de stocks et de difficultés logistiques, aussi bien en semences de maïs (récolte tardive) que de soja (intempéries pendant la période de production).

  • Faits marquants au sein des sociétés mises en équivalence

En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires d’AgReliant s’élève, sur l’ensemble de l’année, à 483,0 millions d’euros1, en hausse de 3,1 % à données comparables. Cette progression résulte de volumes de ventes supérieurs en semences de soja, sous l’effet des arbitrages réalisés par les producteurs, le soja étant une culture moins gourmande en engrais azotés. Les ventes de semences de maïs, quant à elles, sont restées stables en volumes, dans un marché en recul de 4 % (Source : USDA, donnée à fin juin 2022).

Sur le marché africain, l’activité de Seed Co est pénalisée par des incidents climatiques et d’importants effets de change, ainsi que par la modification de certains programmes gouvernementaux. Les volumes de semences de maïs commercialisés en Zambie et au Malawi, notamment, sont en baisse. Au Zimbabwe, sa base, le semencier africain parvient à compenser la diminution des volumes de ventes par des hausses de prix, dans un contexte de forte inflation. Au terme de son exercice, Seed Co présente un chiffre d’affaires de 156 millions de dollars américains2, stable à données comparables par rapport à l’exercice précédent.

Actualités

Point sur la situation en Ukraine et en Russie

En Ukraine, Vilmorin & Cie maintient toujours un contact permanent avec les 110 salariés de ses filiales Limagrain Europe (Semences de Grandes Cultures) et Hazera (Semences Potagères). À ce jour, tous sont sains et saufs. Les mesures de couverture santé et prévoyance dont bénéficient, depuis le début du conflit, les familles accueillies dans les pays limitrophes, sont prolongées jusqu’au 31 décembre 2022. Grâce à l’engagement sans faille de chacun, la continuité des activités est assurée en mode plus ou moins dégradé ; les sites administratifs de Kiev et la station de recherche de Rohy sont opérationnels.

Du côté de l’activité commerciale en Ukraine, les ventes en semences de tournesol sont en forte baisse en raison de la réduction des surfaces cultivées et de l’écoulement des stocks par les distributeurs, afin de limiter le risque de pertes en cas de destruction des infrastructures. Les semences de maïs, dont une partie importante est produite localement, sont également en net recul, tout comme celles de colza pour la campagne 2022-2023, les distributeurs préférant reporter leurs commandes sur l’été. La livraison des semences est assurée par les distributeurs dans tout le pays, à l’exception des zones les plus exposées aux bombardements. En ce qui concerne la branche Semences Potagères, les semis de printemps sont, là aussi, fortement perturbés par le conflit : l’activité est en net recul par rapport aux objectifs de l’exercice.

En Russie, où Vilmorin & Cie a considéré qu’il était de sa responsabilité, en tant que 4e semencier mondial, de maintenir ses activités afin de ne pas compromettre outre mesure la production alimentaire mondiale, la hausse des ventes de semences de tournesol accompagne l’évolution favorable des surfaces cultivées – celle-ci ne compense cependant pas le recul constaté en Ukraine sur cette espèce. Sur des surfaces relativement stables, les ventes de semences de maïs affichent une forte hausse. L’augmentation des volumes de ventes, aussi bien en tournesol qu’en maïs, est appuyée par une progression importante des prix de vente. Par ailleurs, même si une part des semences de ces deux espèces est produite localement, la majorité reste importée et subit ainsi des difficultés d’acheminement, de plus en plus long et coûteux, par voie terrestre comme maritime. Enfin, à date, l’activité de la branche Semences Potagères se poursuit normalement.

Au global, le chiffre d’affaires réalisé dans la zone Ukraine-Russie est en baisse d’environ 4 % à données courantes par rapport à l’exercice 2020-2021. Il s’établit à 134 millions d’euros, dont 123 millions d’euros pour les Semences de Grandes Cultures et 11 millions d’euros pour les Semences Potagères.

Vilmorin & Cie annonce la signature d’un nouveau partenariat de recherche au Canada autour des protéagineux

Postérieurement à la clôture de l’exercice, Vilmorin & Cie, par l’intermédiaire de sa branche Semences de Grandes Cultures, a annoncé, en juillet 2022, la signature d’un nouveau partenariat avec Saskatchewan Pulse Growers3, pour la mise en place d’un programme de recherche et d’innovation commun autour des protéagineux, plus particulièrement les pois secs et les lentilles. Ce nouveau programme, co-financé à parts égales entre les deux parties, sera basé à Saskatoon (Province de Saskatchewan. Canada), où est déjà implantée la joint-venture Limagrain Cereals Research Canada4, et répondra directement aux besoins des agriculteurs et aux grands enjeux de production. Parmi les orientations souhaitées, la résistance aux maladies racinaires, l’augmentation de la teneur en protéines, et surtout l’amélioration du rendement dans des conditions de culture variables. À travers une équipe dédiée, l’objectif est d’apporter dans la région de nouvelles expertises en termes de sélection, génétique moléculaire, traitement des pathologies et essais aux champs.

Le Canada est le premier producteur de protéagineux au monde, avec plus de 2,3 millions d’hectares consacrés à ces cultures chaque année (Source : Saskatchewan Pulse Growers).

Anthony CARVALHO, nommé Directeur Financier de Vilmorin & Cie à compter du 14 septembre 2022

Vilmorin & Cie annonce la nomination d’Anthony CARVALHO en tant que Directeur Financier, à compter du
14 septembre 2022. Il rejoindra, à ce titre, le Comité Exécutif de la Société.

Âgé de 33 ans, Anthony CARVALHO est titulaire d’un Master Systèmes d'Information de l’Institut Mines-Télécom SudParis, complété d'un Master Audit & Financial Advisory de l'Université Paris Dauphine et d'un Master in Finance de l'ESSEC. Il possède une expérience significative dans les fonctions financières, acquise dans des fonds d'investissement puis en tant que Directeur du Family Office intégré du Groupe Roullier. Il dispose également d'une expérience en Audit et Conseil, acquise au sein de Deloitte. Anthony CARVALHO était, depuis septembre 2021, Directeur Administratif et Financier du Groupe Roullier.

Cette nomination fait suite au départ, en juin dernier, d’Olivier FALUT, Directeur Financier de Vilmorin & Cie depuis septembre 2020.

Perspectives 2021-2022

Les audits des comptes des sociétés entrant dans le périmètre de Vilmorin & Cie sont en cours de finalisation ; les opérations de consolidation comptable (hors chiffre d’affaires) sont, quant à elles, en cours de validation.

Malgré une conjoncture difficile sur le marché des Potagères tout au long de l’année et l’émergence du conflit russo-ukrainien au cours du second semestre, Vilmorin & Cie conclut un exercice 2021-2022 très satisfaisant. Après les excellentes campagnes colza en Europe et maïs en Amérique du Sud, la dynamique de vente des semences est repartie à la hausse durant les derniers mois de l’exercice, aussi bien en volumes commercialisés qu’en valeur. En parallèle, la Société a limité ses dépenses opérationnelles et d’investissement afin de prendre en compte les incertitudes économiques et commerciales qui continuent aujourd’hui de peser sur les marchés.

Sur la base de ces constats et des estimations réalisées à ce jour, Vilmorin & Cie s’attend à un taux de marge opérationnelle courante supérieur au dernier objectif communiqué (soit un taux de marge opérationnelle courante d’au moins 7,5 %), à un niveau se rapprochant de celui fixé en début d’exercice (au moins 8,5 %). Celui-ci intégrera un effort de recherche – en part de chiffre d’affaires – similaire à celui de l’an passé.

Comme annoncé, la contribution des sociétés mises en équivalence ne dépassera pas 20 millions d’euros, plus particulièrement en raison d’une dégradation de la performance opérationnelle d’AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures) liée, notamment, à un niveau de marge sur les semences de soja inférieur à celui sur les semences de maïs. À cela s’ajoutent des effets d’hyperinflation qui ont fortement limité la performance de Seed Co (Afrique. Grandes Cultures).

Enfin, l’approche du résultat net de Vilmorin & Cie est rendue délicate par le basculement de la Turquie, en fin d’exercice, en situation d’hyperinflation et dont les impacts sur le résultat financier sont en cours de vérification. Le résultat net de la Société devrait ainsi se situer en retrait par rapport à l’exercice précédent, mais à un niveau néanmoins supérieur à la moyenne des trois dernières années.

Prochains rendez-vous   Pour toute information complémentaire
 

Mercredi 12 octobre 2022(1)
Publication des résultats annuels 2021-2022

 

Mardi 8 novembre 2022(1)
Publication du chiffre d’affaires
du 1er trimestre 2022-2023

 

Vendredi 9 décembre 2022
Assemblée Générale des Actionnaires

 

 

(1) Publication post-clôture de Bourse.

Dates fournies à titre indicatif et susceptibles de modifications.

 

 
   

Édouard ROCHE
Directeur Communication Financière et Relations Investisseurs

 

 

Tél. : + 33 (0)4 73 63 40 08
e-mail : contact@diffusion.vilmorincie.com

 

www.vilmorincie.com

 

4e semencier mondial, Vilmorin & Cie crée des semences potagères et de grandes cultures à haute valeur ajoutée, contribuant à répondre aux enjeux alimentaires

Semencier multi-espèces, Vilmorin & Cie met en marché, chaque année, environ 300 nouvelles variétés, pour répondre aux besoins de toutes les formes d’agriculture dans leur diversité et permettre aux agriculteurs de produire mieux et de produire plus.

Soutenue par son Actionnaire de référence Limagrain, coopérative agricole détenue par des agriculteurs français et groupe semencier international, la croissance de Vilmorin & Cie s’appuie sur la recherche et l’internationalisation, pour renforcer durablement ses positions concurrentielles, sur des marchés mondiaux résilients.

Guidée, depuis ses origines en 1743, par une vision long terme de son développement, Vilmorin & Cie inscrit sa performance dans le respect de trois valeurs fondatrices : le progrès, la persévérance et la coopération.

  

Retrouvez la présentation commentée du chiffre d’affaires annuel 2021-2022 sur le site www.vilmorincie.com, en page d’accueil.

Annexe 1 :

Chiffre d’affaires annuel
et évolution par trimestre et par branche

En millions d'euros 2020-2021 2021-2022 Variation
à données courantes
Variation
à données comparables
Dont : Impact
devises
Effet périmètre
Premier trimestre 234,4 258,4 +10,3 % +9,7 % +1,3 0,0
Semences Potagères 104,8 101,4 -3,2 % -3,8 % +0,6 0,0
Semences
de Grandes Cultures
120,5 148,2 +23,0 % +22,2 % +0,8 0,0
Produits de Jardin
et Holdings
9,1 8,9 -2,3 % -2,2 % -0,0 0,0
Deuxième trimestre 291,4 308,8 +6,0 % +4,2 % +5,0 0,0
Semences Potagères 148,3 149,9 +1,1 % -0,2 % +1,9 0,0
Semences
de Grandes Cultures
133,7 150,5 +12,5 % +10,0 % +3,1 0,0
Produits de Jardin
et Holdings
9,4 8,4 -9,7 % -9,4 % -0,0 0,0
Troisième trimestre 579,8 591,2 +2,0 % +1,7 % +1,4 0,0
Semences Potagères 212,2 203,7 -4,0 % -4,7 % +1,5 0,0
Semences
de Grandes Cultures
337,7 361,6 +7,1 % +7,1 % +0,0 0,0
Produits de Jardin
et Holdings
30,0 25,8 -13,8 % -13,5 % -0,1 0,0
Quatrième trimestre 371,1 428,8 +15,6 % +12,5 % +10,2 0,0
Semences Potagères 235,3 263,6 +12,0 % +9,6 % +5,3 0,0
Semences
de Grandes Cultures
124,1 156,2 +25,8 % +21,0 % +4,9 0,0
Produits de Jardin
et Holdings
11,6 9,0 -22,1 % -22,0 % -0,0 0,0
Chiffre d’affaires
annuel
1 476,6 1 587,2 +7,5 % +6,2 % +17,9 0,0
Semences Potagères 700,6 718,6 +2,6 % +1,2 % +9,3 0,0
Semences
de Grandes Cultures
716,1 816,4 +14,0 % +12,6 % +8,8 0,0
Produits de Jardin
et Holdings
60,0 52,2 -13,0 % -12,8 % -0,2 0,0

Annexe 2 :                                

Glossaire

Données comparables

Les données comparables sont les données reconstituées à périmètre et taux de change constants. Les données financières de 2020-2021 se voient donc appliquer le taux moyen de l’exercice 2021-2022, ainsi que d’éventuelles évolutions de périmètre, pour être comparables avec les données de l’exercice 2021-2022.

Données courantes

Les données courantes sont les données aux taux de change historiques de la période et ne tenant pas compte d’effet périmètre.

Effort de recherche

L’effort de recherche correspond à la dépense de recherche brute avant immobilisation des frais de recherche et crédit d’impôt recherche.

Marge opérationnelle courante

La marge opérationnelle courante est définie comme la marge opérationnelle comptable, retraitée des impairments et des coûts de restructuration.


1 Donnée à 100 %. Compte tenu de l’application de la norme IFRS 11, AgReliant (co-entreprise 50/50 avec le groupe semencier allemand KWS) est comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence depuis l’exercice 2014-2015.

2 Donnée annuelle à 100 % pour l’exercice clos au 31 mars 2022.

3 Saskatchewan Pulse Growers est une organisation à but non lucratif représentant et soutenant plus de 15 000 producteurs de protéagineux implantés dans la province de Saskatchewan (Canada).

4 Joint-venture implantée à Saskatoon (Province de Saskatchewan. Canada) et détenue à 70 % par Vilmorin & Cie et à 30 % par Canterra Seeds. Vilmorin & Cie détient en outre 30 % du capital de la société Canterra Seeds.

 

Pièce jointe